La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.



    Soutenez le partage de nos traductions originales :

    Les dons de 40€ et plus seront remerciés avec notre guide pdf sur l'acupuncture Tung.

 

    Basé sur des traductions inédites de livres et d'articles chinois, il contient :

  • Une présentation des théories fondamentales.
  • L’introduction et tous les points de la famille Tung tels que décrits par le maître lui-même dans ses ouvrages de 1968 et 1973.
  • Une photo détaillée de chacun des points pour les localiser avec précision.
  • 38 cas cliniques relevés et commentés par les disciples directs.
  • Soit plus de 400 pages dédiées à l'application clinique de l'acupuncture.

 

 

 

Kung Fu Bagua Zhang

Posté le 07/01/2018

La marche en cercle

Ba Gua Zhangang

Le Kung Fu de la marche en cercle

 

走圈功 - Zǒu Quān Gōng

 

Maître Gao Ji Wu et son disciple français, votre praticien à l'Institut Feng Zhen.Maître Gao Ji Wu et son disciple français, votre praticien à l'Institut Feng Zhen.

          

   La marche en cercle est l'exercice fondamental du Kung fu Bā Guà Zhǎng.  Quels en sont les bénéfices ? Pourquoi cette pratique ? Pour ceux qui la pratique depuis plusieurs années, cela semble évident. Mais il est difficile de l'expliquer clairement en quelques mots. Maître Gāo Jì Wǔ 高继武师父 expose ici sa précieuse expérience dans le but d'éclairer et de partager l'essence de ce gōngfū.

            

         La marche en cercle est une pratique subtile et merveilleuse. On ne peut faire l'économie du déplacement. L'art de la transformation des paumes repose sur la pratique des déplacements (步法 bù fǎ) et avant tout sur celui du déplacement en cercle. Bāi bù 掰步 à gauche, kòu bù 扣步 à droite, créent la force tournante pour aller à la rencontre de l'adversaire. En même temps que l'on marche en cercle, plusieurs paumes sont pratiquées, cela forme les exercices fondamentaux les plus importants. Suite à une longue période de pratique de la marche en cercle, on peut ressentir la connexion totale du corps pour sortir la force. Ainsi les deux mains peuvent émettre la force, Fǎ lì 发力, en même temps que le déplacement. Le déplacement inclut la frappe. Bien que les formes peuvent aussi donner des résultats, elles ne doivent en aucun cas remplacer la marche en cercle. La marche en cercle est la caractéristique du Bā Guà Zhǎng. Par le biais d'un seul exercice on peut augmenter ses compétences. La marche en cercle, 走圈 zǒu quān gōng, pratiquée intensivement permet en une formule unique d'augmenter et de consolider les compétences, et d'obtenir ainsi plus rapidement le gōngfū.

 

 

Grand Maître Gao Zi Ying, père et professeur de Gao Ji Wu Shifu.Grand Maître Gao Zi Ying, père et professeur de Gao Ji Wu Shifu.

 "不管八卦掌有多少功法特点,通过练走圈转掌之功都可以达到"。

Bùguǎn bāguà zhǎng yǒu duōshǎo gōng fǎ tèdiǎn, tōngguò liàn zǒu quān zhuǎn zhǎng zhī gōng dōu kěyǐ dádào.

Peu importe combien de méthodes caractéristiques comprend le Bā Guà Zhǎng, à travers la pratique de la marche en cercle toutes peuvent être atteintes.

 

 

            Le Bā Guà Zhǎng n'est pas une simple pratique de techniques de mains. C'est le corps dans son ensemble que l'on forme. Les transformations de la main sont aussi les transformations du corps. La force des mains est issue du corps entier. Cela permet d'en sortir la force connectée ou 整力 zhěng lì. D'où proviennent les forces des mains et des pieds ? Elles proviennent du Yāo , de la taille, qui agit comme un pivot.

"腰练活了,力就出来了".

Yāo liàn huóle, lì jiù chūláile.

L'utilisation du Yāo obtenue, la force peut alors être émise.

 

            Si vous souhaitez obtenir la technique du Yāo, il faut commencer par détendre la taille et les hanches, 松腰胯 sōng yāo kuà. Si vous voulez détendre la taille et les hanches, il faut commencer par détendre les bras. Lâcher les épaules et tomber les coudes permet d'aligner le bassin et la nuque. Ce n'est qu'une fois que les épaules, les hanches et la taille sont relâchées que le Qì et le sang peuvent circuler librement, que la force peut se rendre dans les quatre membres.

[...]

 

Gao Ji Wu Shifu montrant la première paume, Xia Chen Zhang.Gao Ji Wu Shifu montrant la première paume, Xia Chen Zhang.

        La pratique du Bā Guà Zhǎng ouvrent les articulations du corps entier, et peu à peu les connectent entres-elles. Les quatre membres et le corps se coordonnent alors entièrement; ce qui permet d'aligner la force du corps entier derrière chacun des mouvements, cela, indépendamment des techniques utilisées. Le but de la pratique du gōng est de former le corps pour obtenir la parfaite coordination et faire de nous le chef d'orchestre. Une vraie pratique n'est pas de travailler chacun des membres un à un, mais de faire résonner la totalité du corps de manière harmonique. Ces principes se retrouvent dans le Xíng yì, le Bāguà, et le Tàijí. Ce sont les mêmes. Mais le Bā Guà Zhǎng se caractérise par sa marche dans le combat, ses déplacements obliques et ses spirales. C'est pourquoi il faut pratiquer la marche en cercle. Après une longue pratique de la marche en cercle en suivant les principes mentionnés plus haut, le gōng et les différentes forces peuvent être obtenus. Par exemple, si vous voulez utiliser, rouler, percer, s'opposer, envelopper, et que vos épaules ne sont pas ouvertes, alors vos bras ne pourront pas sortir les forces. Comment  voulez-vous avec les bras contractés et raides utiliser 滚钻 gǔn zuān, rouler percer ?

   [...]

           La marche en cercle est la méthode la plus efficace pour obtenir les meilleurs résultats et un gōngfū élevé. Toutefois, il faut en respecter les principes. [...] Le corps peut se retourner des 8 côtés du Bā Guà et est capable de sortir la force connectée dans chaque mouvement. [...] L'épaule, le coude, le poignet, les doigts s'étirent et s'ouvrent peu à peu, comme s'ils allaient s'arracher. L'idée est que la force puisse traverser les bras. Mais les muscles et les tendons exercent une traction arrière, ils retiennent le bras. Cela est dû aux habitudes acquises par le passé (后天 Hòutiān, post-natales). Pour revenir à l'harmonie du pré-natal (先天 Xiāntiān) il faut pratiquer le gōng afin de peu à peu réouvrir (松开 sōngkāi) les muscles, les tendons, les articulations et les méridiens. Ce dont on a besoin, c'est du gōngfū 功夫. [...] Si ni les épaules, ni la taille et les hanches ne sont ouvertes, comment le Qi et le sang peuvent-ils circuler librement ? Comment l'énergie pourrait-elle aller et venir ? C'est dans l'harmonie que l'énergie est correcte. Transformer, c'est faire retourner la force au Dāntián, et retourner au Yang véritable. Cela demande un gōngfū porté au plus haut degré. Sans la marche en cercle, comment atteindre un tel niveau d'excellence? Avec la pratique des tàolù uniquement, cela n'est pas possible.    

                Ci-dessous, une des chansons traditionnelles concernant la marche en cercle du Bā Guà Zhǎng transmises par les anciens maîtres 王文魁 Wáng Wén Kuí et 刘兴汉 Liú Xìng Hàn (Deux disciples du maître Liú Bīn, lui-même disciple du grand maître Chéng Tíng Huá) en vue de conserver l'essence du gōngfū.

 

 

"Les merveilles de la paume tournante et changeante des huit trigrammes sont sans limite, en premier lieu pratiquez la marche comme en poussant une meule;

Les pas doivent être stables, arrondis et en cercle, la hauteur est divisée en trois;

Les trois parties sont essentielles pour circuler le Qì, toutes les parties du corps doivent être détendues;

Les émotions régulées et l'essence conservée, le roulement intérieur et extérieur suit naturellement l'esprit;

La forme demande d'abord le sans forme, le vide contient le petit et le grand;

Tourner les paumes c'est les huit fronts du bāguà, Yīn et Yáng changent mutuellement entres eux;

User des forces dures et souples, claires et obscures, le vide combine le ferme et le flexible;

Les pieds et les mains sont connectés à la puissance du Yāo, la forme corporelle est unie et connecte toutes les parties;

Tenir dans les bras la pipa pour couvrir la poitrine, la main avant tournée vers l'extérieur pareille à une corde torsadée;

Derrière la main les yeux regardent calmement, en haut et en bas les deux mains unissent leur force et résistent;

Le dos étiré, la poitrine vidée, la tête droite, les fesses en prolongement, la taille et les hanches lâches;

Les reins rentrés et le sphincter levé, le Dāntián reçoit le Qì, couvrir l'entre-jambe en courbant les genoux comme la marche du coq;

Soulever à plat le pied et poser en fermant pour conserver l'espace, Plier les jambes comme pour marcher dans la boue;

Avancer, soulever et ramener les jambes en faisant des pas fluides, Ouvrir, fermer, vriller, comme le vent tourbillonne".

 

(Voir également les 36 chansons traditionnelles du Bā Guà Zhǎng).

           [...]

Tui Mo ZhangTui Mo Zhang

 

                La marche en cercle est la création originale du bāguà zhǎng, s'en est l'essence même. Afin de garantir la continuité de l'héritage, s'il-vous plaît étudiez avec diligence et surtout, pratiquez! C'est seulement sur les bases de l'héritage que nous pourrons parler du développement du bāguà zhǎng.

 

 

Extrait d'un enseignement de Gao Ji Wu shifu 高继武师父 à ses disciples, 2017,

Traduction libre de Gallo-Bona Raphaël 李峰 Lǐ Fēng.

 

 

 

 

Nous vous proposons de découvrir cet art aux travers de nos cours individuels de qi gong, que vous pouvez aussi combiner avec votre séance d'acupuncture, de massage tui na, ou les deux !

 

 Et bientôt, nos cours collectifs de Qi Gong, en plein air à Sélestat !

 

 

Pour plus d'informations ou pour prendre rendez-vous, contactez nous!