La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

    Durant cette période particulière, nous restons à vos côtés. L’institut Feng Zhen continue de vous accueillir dans ses locaux, sous couvert des règles sanitaires mises en place depuis juin (voire ci-dessous).


一起加油



    Soutenez le partage de nos traductions originales :

    Nouveau ! suivez notre traduction des points d’acupuncture Tung en cliquant ici.

 

 

    Faites un don de 40€ ou plus et recevez notre guide pdf sur l’acupuncture Tung. Celui-ci ouvre droit gratuitement aux mises à jours qui suiveront, notamment lorsque tous les points seront traduits, ainsi que les cas cliniques relevés par ses disciples directs.

 

 

Tonifier le qi - Nourrir le sang

Posté le 01/12/2018

Conserver la santé et retarder les effets du vieillissement

 

 

Tonifier le qi - Nourrir le sang

Conserver la santé et retarder les effets du vieillissement

 


 

 

    Le qi et le sang sont à la source de la vie. Ils sont la différence fondamentale entre la vie et la mort. Avez-vous déjà vu un cadavre avec du qi et du sang ? Bien sûr que non! Aussi on peut dire sans exagération que si le corps est faible en qi et en sang, il ne pourra survivre longtemps.

 


    Le manque de qi et de sang sont des syndromes de la médecine traditionnelle chinoise connu sous les noms « qì xū » (vide de qi) et « xuè xū » (vide de sang). Ces syndromes ont pour conséquence le déclin des organes et des entrailles, ce qui entraîne un vieillissement prématuré.


    Les manifestations d'une déficience en qi sont : accumulation de froid au niveau de l'estomac, transpiration spontanée, étourdissements, acouphènes, dépression, fatigue, burn-out, manque de vitalité, palpitations, souffle court, troubles du développement...

 

    Les manifestations d'une déficience en sang sont : le teint terne et sans fraîcheur, la peau sèche, les poils en déclin, les ongles secs et cassants, la vision trouble, les pieds et les mains engourdies, insomnie et rêves perturbants, perte de mémoire, palpitations, esprit étourdi et difficultés de concentration...

    Si l'on compare le corps humain au développement d'une plante, le qi serait la lumière du soleil, tandis que le sang en serait l'eau. Tous deux sont vitales à l'organisme et indispensables à son bon développement. Inévitablement, s'ils sont en quantité insuffisante, c'est l'ensemble du corps qui en est affecté.

 

 

 

 

 

I/ “气为血之帅,血为气之母”

Qì wèi xuè zhī shuài, xuè wéi qì zhī mǔ”

Le qi est le commandant du sang, le sang est la mère du qi”.



 

1/ Le qi est le commandant du sang.

 

    Le qi a la faculté de produire le sang, de le faire circuler, mais aussi d'en empêcher son extravasation. Ceci forme les trois grandes relations du qi avec le sang.

 

 


    a/ Le qi produit le sang.

    Le processus de fabrication du sang est intrinsèquement lié aux fonctions de transformations du qi « 气化 qì huà ». Ce sont aussi bien les aliments que l'eau absorbées qui sont transformés en essences subtiles. Ils deviennent respectivement le qi nutritif « 营气 yíng qì » et les liquides organiques « 津液 jīn yè ». À leurs tours, ils vont donner naissance au liquide sanguin « 血液 xiě yè ». Mais le sang ne provient pas seulement de la nourriture et de l'eau, l'essence « jīng » est également impliquée dans le processus de transformation. Tout le processus repose sur la fonction de transformation du qi. Si le qi est florissant, le sang est produit en bonne quantité. Si le qi est déficient, alors le sang en sera lui aussi affecté, et deviendra à son tour insuffisant.



     b/ Le qi contrôle le sang.

    Le qi a également la fonction de contrôler le sang. Celle-ci consiste à maintenir le flux sanguin dans les vaisseaux et d'en empêcher l'extravasation. Le contrôle du sang est très important lors des excès de colère. Si le qi de la rate est déficient, alors il est impossible de maintenir le flux sanguin dans les vaisseaux. Les manifestations sont alors l'extravasation sanguine. Le syndrome de médecine traditionnelle chinoise est connu sous le nom de « 气不摄血 qì bù shè xuè », le qi ne contrôle plus le sang.



    c/ Le qi fait circuler le sang.

    La circulation sanguine dépend de la faculté du qi à le pousser dans les vaisseaux. Dans le classique de l'Empereur jaune, le « Huang di nei jing » il est dit :

« 气行则血行,气滞则血瘀 »

« Qì xíng zé xuè xíng, qì zhì zé xuè yū »

« Le qi circule alors le sang circule, le qi est obstrué alors le sang stagne ».

    Le qi du cœur pousse le sang dans les vaisseaux, le qi du poumon l'assiste à distribuer dans tout le corps, tandis que le qi du foie en assure la fluidité. Ce sont tous de agents essentiels pour maintenir une bonne circulation sanguine. À l'inverse, tous peuvent potentiellement contribuer à un déséquilibre et donc, à une mauvaise circulation.



 



2/ Le sang est la mère du qi.


 

    Le sang est le véhicule du qi. S'en est aussi la source nutritive. Par conséquent, le qi ne saurait exister indépendamment du sang. Un vide de sang prive le qi de sa source subsistancielle. Il devient donc à son tour inévitablement déficient. Puisque le qi s'attache au sang, si ce dernier coule à l'extérieur du corps, il entraîne forcément avec lui une perte de qi.



    Ainsi il est clair, le qi et le sang entretiennent une relation très étroite, ils s'influencent mutuellement, ils sont inséparables. Par conséquent, lorsque l'on souhaite tonifier le qi, il ne faut pas oublier de tonifier également le sang ; inversement, lorsque l'on souhaite tonifier le sang, il ne faut pas oublier de tonifier aussi le qi.

 

 

 

 

II/ La médecine traditionnelle chinoise propose d'excellentes et nombreuses méthodes pour tonifier le qi et le sang

 

 

 

 

 

1/ Méthodes pour tonifier le qi.

 

     Pharmacopée chinoise pour tonifier le qi : Huáng qí (astragale), rén shēn (ginseng), dǎng shēn (racine de codonopsis), tài zǐ shēn (radix pseudostellariae), huáng jīng (rhizome du sceau du roi Salomon ), xī yáng shēn (ginseng américain), bái zhú (rhizome d'atractyle), etc.

 

    Formules de pharmacopée chinoise pour tonifier le qi : Bǔ zhōng yì qì wán (pilules qui tonifient le centre et le qi), shí quán dà bǔ gāo (lotion de la parfaite tonification), guī pí wán (pilules pour restaurer la rate), shēn líng bái zhú wán (poudre de ginseng, de poria cocos et d'atractyle), etc.

 

    Moxibustion pour tonifier le qi : Zú sān lǐ (estomac 36), shén quē (ren 8), guān yuán (ren 4), pí shù (vessie 20), qì hǎi (ren 6), bǎi huì (du 20), fèi shù (vessie 13), etc.

 

    Acupuncture pour tonifier le qi : Zú sān lǐ (estomac 36), bǎi huì (du 20), sān yīn jiāo (rate 6), qì hǎi (ren 6), guān yuán (ren 4), pí shù (vessie 20), fèi shù (vessie 13), etc.

 

    Infusions pour tonifier le qi : Infusion de gingembre aux champignons reishi (rén shēn líng zhī chá), infusion d'astragale aux baies de goji (huáng qí gǒu qǐ chá), infusion de ginseng américain au muguet du Japon (yáng shēn mài dōng chá), etc.

 

    Liqueurs aux plantes pour tonifier le qi : Faire macérer dans l'alcool : huáng qí (astragale), rén shēn (ginseng), líng zhī (champignon reishi), mài dōng (muguet du Japon), gǒu qǐ zi (baies de goji), etc.

 

    Diététique pour tonifier le qi : concombres de mer, œufs, jujubes, graines de nénuphars, igname de Chine, graines de lotus, etc.

 

    Activités pour tonifier le qi : Qì gōng, tài jí (tai chi quan), assouplissements, auto-massage, arts martiaux, musculation, activités adaptées, etc.


    Habitudes de vie pour tonifier le qi : maintenir un rapport entre travail et repos régulier et équilibré, cultiver l'équilibre mental et émotionnel, etc.

 

    Massage pour tonifier le qi : zú sān lǐ (estomac 36), guān yuán (ren 4), frotter l'abdomen, palper rouler le long de la colonne vertébrale, etc.

 

    Traitement des maladies pour tonifier le qi : soigner la maladie le plus tôt possible, en aucun cas en repousser le délai, car les longues maladies consument le qi.

 

    Convalescence pour tonifier le qi : À la suite de maladies graves, d'opérations chirurgicales, d'un accouchement, il est important de prendre le temps pour se remettre, car toutes ces conditions produisent un vide de qi.

 

    Pratiques pour tonifier le qi : techniques de respiration, conservation de l'énergie au dan tian, se préserver de la colère et du froid, fragmenter les choses difficiles, etc.

 Gao Zi Ying shiye pratiquant "san ti shi".Gao Zi Ying shiye pratiquant "san ti shi".

 

 

 

 

2/ Méthodes pour tonifier le sang

 

    Pharmacopée chinoise pour nourrir le sang : Dāng guī (angélique chinoise), hé shǒu wū (racine du polygonum multiflorum), shú dì huáng (racine de rehmannia préparée), gǒu qǐ zi (baies de goji), huáng qí (astragale), etc.

 

    Formules de pharmacopée chinoise pour nourrir le sang : shí quán dà bǔ gāo (lotion de la parfaite tonification), dāng guī bǔ xuè tāng (décoction d'angélique pour tonifier le sang), guī pí wán (pilules pour restaurer la rate), etc.

 

    Diététique pour nourrir le sang : longanes (fruits du longanier), jujubes, jaunes d’œufs, etc.

 

    Habitudes de vie pour nourrir le sang : rythme de vie régulier, juste équilibre entre repos et travail, alimentation équilibrée, cuisson au wok, espacer la prise de thé des repas, etc.

 

    Modérations pour nourrir le sang : trop regarder les écrans blesse le sang, trop considérer consume le sang, les plaies déversent le sang, etc.

 

    Traitement des maladies pour nourrir le sang : Prophylaxie et traitement rapide des pertes de sang, de l'insuffisance rénale, de l'anémie aplastique, de la ménorragie, des saignements utérins, et des autres maladies.

 

    Compléments occidentaux pour nourrir le sang : Vitamine C, vitamine B12, fumarate de fer, etc.

 

    Convalescence pour nourrir le sang : À la suite de maladies graves, de toutes opérations chirurgicales, d'un accouchement, il est important de prendre le temps de repos nécessaire pour restaurer le qi et le sang.

 

    Liqueurs aux plantes pour nourrir le sang : Faire macérer dans l'alcool : Huáng qí (astragale), dāng guī (angélique chinoise), rén shēn (ginseng), hé shǒu wū (racine du polygonum multiflorum préparée), gǒu qǐ zi (baies de goji), etc.

 

    Infusions pour nourrir le sang : Infusion d'angélique chinoise au longane (dāng guī guì yuán chá), infusion de baies de goji au sésame noir (gǒu qǐ hēi zhī ma chá), infusion de graines de jujubes (suān zǎo rén chá), etc.

 

    Acupuncture pour nourrir le sang : Zú sān lǐ (estomac 36), sān yīn jiāo (rate 6), pí shù (vessie 20), xuè hǎi (rate 10), gé shù (vessie 17), etc.

 

    Moxibustion pour nourrir le sang : Zú sān lǐ (estomac 36), sān yīn jiāo (rate 6), shén quē (ren 8), zhōng wǎn (ren 12), xuè hǎi (rate 10), etc.

 

 

 

 

 

III/ Quatre points à masser fréquemment pour promouvoir le qi et le sang


 

 

    1/ Zú sān lǐ (estomac 36) – Jambe trois distances.

    C'est un grand point à la fois de prévention mais aussi de traitement. Il renforce l'immunité et stimule la vitalité. Le masser fréquemment permet de se préserver des maladies, d'harmoniser la rate et l'estomac, de tonifier le foyer médian et de renforcer le qi, de désobstruer les méridiens et de favoriser la circulation, de chasser le vent et l'humidité, de renforcer les défenses et d'éliminer les éléments pathogènes. Pour les personnes déficientes en qi et en sang, il est recommandé de masser ce point. Chaque fois, appuyer et tourner une trentaine de fois dans les deux directions.


    

 

2/ Xuè hǎi (rate 10) – Mer de sang.

    La substance fondamentale du corps est le sang. Pour conserver la santé il est indispensable de le nourrir. C'est pourquoi à la suite de chaque maladie il est recommandé de nourrir et tonifier le sang, les résultats se feront sentir d'eux-mêmes.



    3/ Tài xī (rein 3) – Ruisseau abondant.

La signification de « tài xī » est plus ou moins « nombreux cours d'eau ». Les muscles et la peau contiennent l'eau subtile. Si celle-ci est en quantité suffisante et circule librement, alors la peau conserve son éclat naturel et sa souplesse. La nature ne peut se passer des nutriments de l'eau. « Tài xī », c'est donc le point source le plus important pour distribuer l'eau du corps.



    4/ Shén mén (cœur 7) – Porte de l'esprit.

C'est le point le plus important pour nourrir le cœur et apaiser l'esprit. La qualité du sommeil a un impact direct sur la qualité du qi et du sang. Pour les personnes souffrant de troubles du sommeil, il est recommandé de masser fréquemment ce point.

 

 

 

 

IV/ Activité physique et sommeil

 

 

     1/ Pratiquer fréquemment une activité physique

 

 

    Certaines personnes ne pratiquent pas d'activités physiques régulières, et n'ont pas adopté cette habitude. Tous les jours, ils restent assis ou statiques sur des périodes très longues. Dans ces conditions, il est très facile et plus que probable que le qi et le sang se retrouvent obstrués, et qu'ils ne puissent plus circuler librement.

 

    Pratiquer une activité physique régulièrement permet de promouvoir la circulation du qi et du sang efficacement. Ainsi, de manière évidentes, les obstructions du qi et les stagnations du sang seront plus difficiles à s'installer.





    2/ S'assurer d'un temps de sommeil suffisant


 

    Un proverbe traditionnel chinois dit :

 

药补不如食补,食补不如觉补.

Yào bǔ bù rú shí bǔ, shí bǔ bù rú jiào bǔ.

« Supplémenter par la pharmacopée n'est pas aussi bon que supplémenter par la nourriture,

Supplémenter par la nourriture n'est pas aussi bon qu'un sommeil réparateur ».



    Pour la santé, évidemment que la pharmacopée et la diététique sont très importantes ; mais le sommeil l'est plus encore ! C'est de loin la méthode la plus facile et la plus simple. Convalescents ou non, tout le monde a besoin de dormir. C'est pourquoi il ne faut en aucun cas négliger le sommeil. Il est nécessaire de se créer un rythme régulier et d'impartir un temps suffisant.


    Durant la nuit, la période cruciale pour le métabolisme du corps humain et la régénération des tissus est de 23 à 2h. Il est donc vivement recommandé de se trouver dans un profond sommeil durant cette période. Cela permet aux organes et aux entrailles de se réguler au mieux. C'est aussi au même moment que le système de production sanguin se régénère. Par conséquent, ceux qui ont pour habitude de rester éveillé tard dans la nuit consument rapidement leur qi et leur sang.

 

 

 

 

Article de Zhong hua yang sheng wang,

Traduit par Raphaël Gallo-Bona,

Votre praticien à l'Institut Feng Zhen.

 

 

 

 

 

    Nous vous rappelons que tout problème de santé doit d'abord faire l'objet d'une visite chez votre médecin traitant.